Dix mois d'école et d'opéra

Les élèves de 2nde Gestion-Administration participent, depuis le début de cette année scolaire et pour deux ans, au dispositif « Dix mois d’école et d’opéra ». Dans ce cadre, ils ont assisté au mois de novembre à la représentation de « l’Élixir d’amour », un opéra de Donizetti dont ils ont étudié au préalable la scène d’exposition en classe. La sortie à l’opéra Bastille leur a permis notamment d’apprécier l’interprétation virevoltante et les partis-pris de mise en scène avec des décors des années 1950 délicieusement désuets. En classe, en « Enseignement moral et civique », les élèves ont interrogé leur rapport à la publicité et abordé les questions de genre et d’inégalités entre les sexes.

Le dispositif a permis également de bénéficier de séances de pratiques théâtrales dispensées par Thierry Le Gall avec le soutien de la professeur d’EPS, Mélanie Large. Le professeur de théâtre a suggéré un travail sur une pièce contemporaine, « ADN (Acide désoxyribonucléique) » de Dennis Kelly. Nous avons pu aborder la question de l’effet de groupe et du harcèlement en EMC mais aussi travaillé l’oral, la lecture expressive. L’ensemble des élèves s’est pris au jeu, certains se révélant tout à fait doués pour l’interprétation !

La dernière sortie a eu lieu à l’opéra Garnier le 14 mars. « Rosas », de Anne Teresa De Keersmaeker, est un ballet contemporain qui met en scène les « Six concertos brandebourgeois » de Bach. S’il a un peu dérouté les élèves, il devrait aider néanmoins à travailler l’un des objets d’étude de seconde, « des goûts et des couleurs, discutons-en », qui vise à faire partager ses goûts dans une démarche de dialogue et de respect (Eduscol, mai 2009)…

M. Jamali, professeur de Lettres-Histoire

 

A travers l'enseignement d'Arts appliqués et cultures artisitiques

Dans un premier temps, les élèves de 2GA sont allés visiter les deux Opéras de Paris, Bastille et Garnier.

Lors de ces deux visites, il leur a été demandé de faire des relevés photographiques de détails ou d'ensemble significatifs ainsi que des éléments d'architecture (colonne, balcon, escalier, porte, etc...)

Pour Bastille les élèves ont du repérer une forme géométrique récurrente (le carré), et pour Garnier un motif récurrent (la lyre) ainsi qu'un animal (la salamandre)

Une fois les photographies récupérées, il a fallu trier et sélectionner celles qui paraissaient les plus emblématiques et les plus significatives de l'identité de chaque Opéra, pour les organiser sur des planches documentaires synthétisant les 2 visites.

 

Dans un second temps, il a été demandé aux élèves de valoriser l'opération « 10 mois d'école et d'Opéra » par une communication visuelle forte et visible en réalisant un logo.

Ce logo devant associer  au moins un motif emblématique de chaque opéra par une synthèse graphique, en liant les caractéristiques architecturales et/ou ornementales, ainsi que le texte « 10 mois d'école et d'Opéra ».

Les élèves ont eu la possibilité de le travailler au choix, en noir et blanc ou en couleurs (pas plus de trois , pour conserver une économie de couleurs)

Une exposition des 16 logos les plus aboutis au CDI a donné lieu à un concours dans lequel les élèves et enseignants de l'établissement sont invités à voter pour élire le logo qui a leur préférence.

M.Courant, Professeur d'arts appliqués et cultures artisitiques